La protection de l’environnement et le développement durable sont de plus en plus pris en considération notamment dans le domaine de l’aménagement urbain. Des écoquartiers qui organisent les espaces de vie de manière à réduire significativement l’impact sur l’environnement sont construits. Après Paris et Bordeaux, l’Inde développe son propre projet d’écoquartier nommé Hypérion et initié par Vincent Callebaut. Hors norme, cette création éco-responsable repose sur la construction de six tours arbres dans la ville de Greater Noida, d’ici 2020. L’objectif est de retrouver un mode de vie sain proche de la nature, en totale opposition à l’urbanisation de masse.

 

Hypérion écoquartier : Un challenge de taille pour l’Inde

 

Architecte belge, Vincent Callebaut a acquis le titre d’éco-constructeur. En effet, Vincent Callebaut n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il est le créateur de la tour ADN qui se construit à Taipei. Il est également à l’origine d’une île flottante réalisée à partir de déchets plastiques. Ce visionnaire qui rêve d’un Paris vert d’ici 2050, travaille actuellement sur un programme d’aménagement de la ville de Greater Noida située au nord de l’Inde.

 

hyperion-ecoquartier-nature

 

Le concept ? Un écoquartier vertical composé de six tours recouvertes de végétaux allant des arbres fruitiers aux plantes médicinales en passant par des espaces agricoles.  Cela reprend le concept des façades végétalisées, dont on parle de plus en plus aujourd’hui. Chaque tour sera composée de trente-six étages dans lesquels seront disponibles mille logements.
Le projet nommé Hypérion a pour ambition non seulement la désindustrialisation alimentaire mais aussi la décentralisation énergétique. C’est pourquoi cet écoquartier sera en mesure de produire des fruits et légumes sans recourir à la moindre énergie externe. D’ailleurs, il sera en capacité de produire plus d’énergie qu’il n’en consomme lui-même.

Pour l’aider dans le développement de ce projet incroyable de tours maraîchères, Vincent Callebaut s’est associé avec un agroécologue hindou Amlankusum et d’autres architectes.

Ce programme unique est encore en phase de développement mais devrait voir le jour en 2020.

 

Comment cela fonctionnerait-il ?

 

hyperion-ecoquartier-tour

 

Hypérion en tant qu’écoquartier sera composé à 75 % de matériaux biosourcés et tout particulièrement de bois lamellés-croisés CLT. Les matériaux inertes tels que le béton ou l’acier ne représenteront qu’une infime quantité et seront réservés aux fondations.

L’énergie sera produite grâce aux panneaux photovoltaïques destinés à recouvrir les façades des six tours de 128 mètres de haut. Les capteurs solaires et thermiques prendront la forme d’écailles bleutées et s’orienteront en fonction de la position du soleil. Ainsi, l’énergie solaire permettra d’alimenter la construction en eau chaude, en éclairage mais également d’assurer la production alimentaire dans des serres bioclimatiques. De même, les batteries des véhicules électriques pourront être rechargées de manière naturelle. En effet, cette région de l’Inde bénéficie d’un grand ensoleillement qui permet d’assurer une production d’énergie auto-suffisante. Les bâtiments combinant respect de l’environnement et smart building sont d’ailleurs de plus en plus courants de nos jours.

D’autre part, les tours maraîchères imaginées par Vincent Callebaut devraient être en mesure de produire vingt kilos de fruits et légumes par mètre carré et par an. Ces cultures biologiques seront réalisées notamment grâce à des cultures dites hydroponiques c’est-à-dire hors sol et irriguées par des sels minéraux et des nutriments, installées sur des balcons.

 

hyperion-ecoquartier-concept

 

Le programme d’aménagement de l’écoquartier Hypérion est très ambitieux puisqu’il vise la création de mille logements sur une surface de 119 582 m² où se mêleront des logements et des résidences étudiantes au milieu d’espaces de bureaux et de loisirs.

Avec le projet Hypérion écoquartier, Vincent Callebaut met en oeuvre sa philosophie visant à “cultiver les bâtiments”. Les six buildings ont pour objectifs d’être autosuffisants tant d’un point de vue énergétique qu’alimentaire.
Hypérion écoquartier serait-il la solution pour un mode de vie parfaitement respectueux de l’environnement ? A ce jour, l’état d’avancement des travaux en recherche et développement est tenu secret. Par conséquent, la sortie de terre des six tours maraîchères en 2020 peut être jugée utopique par certains.