Et si les écoconstructions n’étaient plus réservées à une élite ? La maison écologique est devenue beaucoup plus accessibles grâce à des professionnels du bâtiment qui se sont spécialisés dans les constructions vertes. Ils proposent des projets complets où ils accompagnent les propriétaires pour bâtir des habitations respectueuses de l’environnement et beaucoup de maisons et immeubles écologiques du futurs se développent. Mais, qu’est-ce qu’une construction écologique ? Quels en sont les différents types ? C’est ce que nous vous proposons de vous expliquer dans cet article. Vous serez alors en mesure d’apprécier l’importance de la performance énergétique dans la construction écologique.

 

 

Une construction écologique c’est quoi ?

 

Construction écologique, tentative de définition

 

Il n’existe pas de définition officielle de ce qu’est une construction écologique. Le concept peut ainsi paraître assez flou et laisser place à l’appréciation de chacun en fonction des critères qui lui semblent les plus importants.

Toutefois, il est possible de définir une construction écologique comme étant une habitation ayant pour objectif de respecter l’environnement. Pour cela, elle sera étudiée pour réduire son impact environnemental en termes de pollution et de consommation d’énergie.

Cette définition générale permet de déterminer les contours du concept de construction écologique. Avec la transition écologique il y a une multiplications des constructions vertes et des concepts de bâtiments écologiques intelligents émergent. Pour aller plus loin, il est nécessaire de prendre en compte certains aspects.

 

 

Les différents aspects à prendre en compte

 

Certains critères font l’unanimité quand il s’agit de construction écologique. Nous pouvons ainsi citer :

  • la conception tient compte de l’environnement direct de la construction écologique pour assurer son intégration (design et optimisation des ressources en termes de luminosité par exemple).
  • le choix de matériaux naturels, recyclables et le moins polluants possibles notamment pour l’isolation thermique. Les matériaux locaux seront également privilégiés.
  • la sélection des équipements veille à retenir des systèmes qui limitent la consommation d’énergie et de ressource.
  • la réduction des déchets est sans cesse recherchée de la conception, à l’utilisation de la construction écologique en passant par la réalisation du chantier.
  • l’isolation thermique se veut la plus efficace possible (isolation naturelle, choix des fenêtres, etc.).
  • la durabilité de la construction est également essentielle afin d’avoir une solution pérenne.

Il existe donc une base commune aux différentes constructions écologiques même si l’ensemble de ces critères n’est pas toujours réuni dans sa totalité. Des labels sont également attribués à des artisans et des entreprises du bâtiment dans le but de réaliser des économies d’énergie, c’est le cas du label RGE.

 

construction-ecologique-habitation

Les différents types de constructions écologiques

 

La maison BBC est souvent reconnue comme le standard en matière de maison écologique. En effet, il s’agit d’une habitation basse consommation où les émissions de gaz à effet de serre sont très basses (maximum 65 kWh/m² SHON dans les régions froides et 40 kWh/m² SHON dans les régions du Sud Est). Ainsi, la Réglementation Thermique RT 2012 a pris la maison BBC comme référence.

Encore plus exigeante en termes de protection de l’environnement, la maison passive doit être en capacité de produire 90 % de ses besoins en énergie. Et encore au-delà, la construction écologique poussée à son paroxysme est la maison positive qui est capable de produire plus d’énergie que ses habitants n’en ont besoin.

 

 

La performance énergétique, atout principal de la construction écologique

 

Le dioxyde de carbone est le principal polluant. Par conséquent, pour qu’une construction puisse être qualifiée d’écologique, elle doit dès sa conception veiller à optimiser sa consommation d’énergie. On remarque d’ailleurs que parmi les critères d’une maison écologique beaucoup tournent autour de la performance énergétique.

On parlera même d’énergie fatale lorsque le niveau de confort des habitants est assuré tout en minimisant au maximum la consommation d’énergie. Il s’agit d’un véritable avantage que ce soit du point de vue environnemental mais aussi économique grâce à la maîtrise des factures d’énergie. La santé des habitants est également préservée.

Pour atteindre ce niveau de performance, la construction écologique pourra voire devra utiliser des matériaux :

  • naturels le plus bruts possibles pour éviter l’émission de CO2 due à des processus industriels ;
  • recyclables afin de ne réutiliser les ressources au lieu d’en consommer de nouvelles ;
  • locaux pour éviter la pollution engendrée par les transports.

La maison écologique a donc pour ambition de consommer le moins de ressources naturelles et d’énergie possible afin de limiter l’impact environnemental. Ces préoccupations sont partagées par de plus en plus de propriétaires. Désormais, les constructions vertes existent et se déclinent sous différents modèles aux valeurs communes.