Parce que décrocher la signature d’un chantier tient parfois à quelques détails, vos devis doivent être irréprochables tant sur la forme que sur le fond. Entre mentions obligatoires, TVA et mise en forme de nombreux points doivent être pris en compte pour éditer un devis bâtiment qui remporte les marchés. Afin de faciliter ces taches, il existe des logiciels de devis en bâtiment. Nous vous livrons tous nos conseils.

 

 

Devis bâtiment : les mentions obligatoires

 

Afin qu’un devis ait force de contrat une fois signé c’est-à-dire qu’il engage d’une part le professionnel du bâtiment qui doit réaliser les travaux dans les conditions convenues et d’autre part le client à procéder au règlement lors de l’émission de la facture, il est nécessaire de respecter un certain formalisme. Ainsi, certaines mentions doivent impérativement être présentes sur le devis bâtiment pour en assurer la validité :

  • la mention « devis » doit être expressément indiquée. Si le devis est payant, il faudra l’indiquer et préciser son prix ;
  • le numéro de devis ;
  • les coordonnées de l’entreprise (forme statutaire, nom, adresse, numéro siren) ;
  • le numéro d’assurance décennale ainsi que le nom de l’assureur et la zone géographique couverte pour les artisans ;
  • les coordonnées du client ;
  • la date d’émission du devis et sa durée de validité ;
  • le descriptif détaillé des prestations  avec indication de la quantité, du prix unitaire, du prix global de la prestation hors taxe et TTC ;
  • les frais de déplacement le cas échéant ;
  • le montant de l’acompte à verser lors de la signature du devis pour le lancement du chantier.

De plus, il est nécessaire de prévoir l’emplacement pour que le client puisse indiquer de manière manuscrite la mention « Bon pour accord » et apposer sa signature.

Des mentions facultatives peuvent venir en complément afin d’assurer l’exécution des travaux et leur livraison dans les meilleures conditions possibles. Il est ainsi possible de préciser le délai de réalisation des travaux ou les modalités de règlement.

 

devis-batiment-chantier

Devis bâtiment, quid de la TVA ?

 

Il existe plusieurs taux de TVA en fonction du statut du professionnel mais également du type de travaux réalisés.

Le taux par défaut est le taux à 20 % qui s’applique pour tous les travaux de constructions dès lors que l’on travaille avec des professionnels. Le taux de TVA peut être réduit à 10 % si vous travaillez avec des particuliers. Ce taux intermédiaire s’applique pour les travaux de rénovation, d’aménagement et d’entretien sur des locaux à usage d’habitation achevés depuis plus de deux ans. Un taux de TVA réduit à 5,5 % pourra s’appliquer si le chantier concerne des travaux améliorant la consommation énergétique sur un logement achevé depuis au moins deux ans.

Dans les cas où la TVA est applicable, il faudra indiquer sur la facture le numéro de TVA intracommunautaire. Toutefois, il y a des cas où la taxe sur la valeur ajoutée n’a pas vocation à s’appliquer. Ce sera notamment le cas pour les autoentrepreneurs qui devront alors faire figurer les termes « TVA non applicable – article 293B du CGI » ou des entreprises émettant un devis en tant que sous-traitant qui doivent alors ajouter la mention « autoliquidation régime de la sous-traitance – Article 242 nonies A.I-I 3° CGI ann.II ».

 

 

Une devis professionnel pour convaincre vos prospects

 

Souvent négligée, la présentation d’un devis peut pourtant faire la différence avec les concurrents. En effet, le devis est le premier document officiel que les prospects ont entre leurs mains. Il s’agit de leur donner une première bonne impression en faisant preuve de professionnalisme. N’oubliez pas que pour signer le chantier avec votre entreprise, vos clients potentiels doivent pouvoir avec confiance en vous.

Pour y parvenir, nous vous conseillons de veiller à être particulièrement précis concernant la description de la prestation afin d’éviter tout quiproquo et mécontentement par la suite. De plus, en sachant exactement ce à quoi ils peuvent s’attendre, les clients valident plus facilement un devis.

D’autre part, il est important de choisir une mise en page qui facilite la lecture de votre devis (taille de la police, espacement, etc.) et de mettre en avant votre logo d’entreprise notamment en éditant votre devis en couleur. Les fautes d’orthographe sont à éviter pour un rendu professionnel.

Enfin, nous vous recommandons d’éditer deux devis afin de pouvoir archiver un exemplaire en plus de celui remis au client.

Comme nous avons pu le voir un devis validé engage le professionnel du bâtiment qui peut d’ailleurs voir sa responsabilité engagée en cas d’omission d’une ou plusieurs mentions obligatoires sur le devis bâtiment. Il peut ainsi se voir condamné à une amende allant de 3000 € pour une personne physique à 15000 € pour une personne morale. Afin d’éviter ce type de désagrément, n’hésitez pas à utiliser un logiciel de devis professionnel pour soigner la présentation mais aussi vous assurer de la présence de toutes les mentions obligatoires.

Plusieurs logiciels sont sur le marché comme, Batigest qui  permet aux artisans et aux PME exerçant dans le secteur du bâtiment de réaliser des devis, des factures mais aussi des métrés et le suivi des chantiers. Il y a aussi le logiciel ProGBat dont le but est de gagner du temps sur la gestion administrative et comptable. Il s’agit d’une solution tournée vers l’optimisation, l’efficacité et la productivité.

Vous pouvez également gérer simplement vos notes de frais grâce à notre modèle de devis prêt à l’emploi. Téléchargez le vôtre en quelques secondes seulement et personnalisez le au nom de votre entreprise.