L’innovation technologique gagne aussi le secteur du bâtiment. Les robots fleurissent sur les chantiers. Ils présentent en effet certains avantages pour les constructeurs. Il existe cependant différents types de robots pouvant être utilisés sur les chantiers. La dernière innovation en la matière est le chien-robot de Boston Dynamics.

 

Pourquoi utiliser des robots sur les chantiers ?

 

Utiliser un robot constructeur pour vos chantiers présente divers avantages.

Tout d’abord, il vous permet de réduire les coûts de construction, mais aussi de respecter plus facilement les délais de livraison des travaux.

En effet, contrairement à l’homme, le robot peut travailler de manière continue et à moyen terme, est plus économique que la main d’œuvre puisque son prix d’acquisition s’amortit rapidement.

De plus, les robots peuvent réaliser des projets plus complexes. Il s’agit d’une véritable main d’œuvre qualifiée.

Enfin, à l’image des robots maçons, un robot, permet de réduire la production de déchets de chantier, car il optimise la consommation des ressources.

 

Les différentes interventions des robots sur un chantier

 

Quand on envisage la question de robots sur les chantiers, on pense en premier lieu aux robots qui vont remplacer les ouvriers, mais la robotisation peut aussi être une assistance pour eux ou les aider à aller plus loin.

 

Pour assister les ouvriers

 

robots-chantiers-assistance

 

La première catégorie de robots pouvant être utilisés sur un chantier est celle des robots qui viennent assister les ouvriers. Leur rôle est alors de soulager les ouvriers en leur évitant de réaliser des tâches pénibles. Leur utilisation permet également de réduire les accidents.

Nous pouvons citer à titre d’exemple :

  • les bras télécommandés qui, sur les chantiers de démolition, permettent d’agir avec précision tout en garantissant la sécurité des employés ;
  • le tireur de râteau pour réaliser les routes enrobées. L’intensité de l’effort demandé aux ouvriers est moindre ;
  • le robot peintre qui scanne la pièce en 3D avant de poncer ou de peindre les murs et les plafonds. Ce modèle sera bientôt commercialisé ;
  • les drones permettent d’accéder à tous les recoins du chantier. Certains sont mêmes équipés de caméras thermiques pour réaliser des diagnostics énergétiques.

Ce type de robot nécessite l’intervention d’un être humain. Le robot n’est que le prolongement de l’action de l’ouvrier.

 

 

Pour aller plus loin que l’humain

 

Grâce aux différentes innovations et avancées technologiques, les robots de chantier sont devenus particulièrement performants. Ils sont souvent plus précis, plus rapides et plus endurants qu’un ouvrier.

C’est par exemple le cas, du robot multi perforateur développé par Bouygues ou des robots ponceurs autonomes.

Il existe aussi sur le marché des robots projecteurs à enduits et mortiers. Ils sont capables d’évaluer la quantité nécessaire de produit pour recouvrir la surface. La gestion des matières premières est facilitée et optimisée.

Autre exemple significatif, le robot maçon Hadrian X. Doté d’un bras articulé, il peut poser jusqu’à 1000 briques par heure, là un bon ouvrier peut en poser 400 par jour. Les finitions notamment au niveau des joints doivent cependant être réalisées à la main. Cette solution bien que très performante représente un investissement important, de l’ordre de 2 millions de dollars.

Cependant, le recours aux robots sur les chantiers a tendance à se développer. Cette démocratisation devrait permettre de réduire le prix de ces engins robotisés.

 

Peut-on réaliser des chantiers sans humain ?

 

robots-chantiers-remplacement

 

C’est certainement la crainte la plus forte chez les professionnels du bâtiment, se voire remplacer par des robots sur les chantiers.

Certains fabricants ont d’ores-et-déjà conçu des solutions en ce sens.

C’est notamment le cas en Chine où en entreprise parvient à construire une maison entière sans l’intervention de l’homme en 24 heures grâce à une imprimante 3D géante. Le célèbre MIT a également conçu un système capable de monter une maison en forme de dôme en 14 heures.

En Allemagne, à Nuremberg, une école a été entièrement construite par un robot portique.

Cependant, ce type d’innovation reste de l’ordre de l’anecdote et du challenge. La raison d’être des robots sur les chantiers est avant d’améliorer les conditions de travail des ouvriers. Le rôle de ces derniers risque d’évoluer en même temps que les pratiques. Des formations pour les aider à prendre en main ces nouveaux outils devraient leur permettre de s’adapter à la redistribution des tâches.

 

L’actualité des robots sur les chantiers : Spot le robot-chien de Boston Dynamics

robots-chantiers-chien

Depuis le 1er janvier 2020, l’entreprise de BTP Pomerleau au Canada a loué les services du robot-chien crée par Boston Dynamics.

Ce robot a quatre pattes dispose d’une caméra à 360 degrés qui lui permet de photographier tous les détails du chantier.

Le constructeur y voit une opportunité de simplifier le travail de ses équipes et d’accroître leur sécurité, et non un moyen de les remplacer. Pomerleau voit le robot Spot comme « un membre de l’équipe à part entière ».

Il est particulièrement utile pour effectuer le suivi du chantier et s’assurer du bon respect du planning et des délais de livraison.

 

Les robots sur les chantiers prennent de plus en plus de place. Mais il ne remplace pas pour autant le savoir-faire, l’expérience et la créativité des ouvriers. Pour le moment, les robots sont avant tout une aide pour les professionnels du bâtiment.