Le nombre de salariés dans le secteur du BTP augmente alors que le nombre d’accidents du travail diminue. La multiplication des règles de sécurité dans le secteur du bâtiment n’est sûrement pas étrangère à cette amélioration. La prévention et la sécurité sur un chantier diminue les risques pour les salariés. Les réglementations sont aussi nombreuses que variées et font peser la responsabilité du respect des règles sur plusieurs personnes.

 

 

Les garants des règles de sécurité sur un chantier

 

Sur un chantier, l’élaboration, la surveillance et le respect des règles de sécurité ne concernent pas qu’une seule personne. Bien au contraire, de nombreux acteurs sont garants des règles de sécurité sur un chantier.

 

Le coordonnateur SPS

 

Dès lors qu’il y a co-activité c’est-à-dire que plusieurs entreprises vont participer à la construction que ce soit en même temps ou successivement, un coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé (SPS) doit être désigné. Son objectif est de prévenir la survenance des risques et donc des accidents en veillant à ce que les principes généraux de sécurité soient bien respectés.

Son rôle est primordial puisqu’il assure la sécurité des salariés sur un chantier.

Pour se faire, il évalue les risques avant le commencement du chantier afin d’élaborer les règles à appliquer au chantier spécifiquement. Il va ainsi organiser les différentes interventions avec le maître d’oeuvre et édicter le plan de prévention (cf. infra).

 

regles-de-securite-chantier-prevention

Le management

 

Si le manager a un rôle permanent de prévention des risques et doit veiller au respect des règles de sécurité sur le chantier de manière continue, il a un rôle d’autant plus important lors de l’accueil des nouveaux arrivants. En effet, la mauvaise connaissance des lieux est un facteur qui favorise les accidents. Ainsi, le manager doit former et informer le nouveau salarié en lui précisant les conditions de circulation, les consignes de sécurité spécifiques à ses fonctions et à son environnement de travail par exemple. La remise d’un livret d’accueil résumant toutes ces règles peut être un bon complément.

Chaque chantier est unique et même un salarié expérimenté doit être accompagné lors de son arrivée.

 

Les salariés

 

En matière de sécurité, les salariés ont des droits mais aussi des devoirs. Ainsi, tous les salariés quel que soit leur contrat de travail, et même dans le cadre d’une convention de stage, ont le droit d’être formés aux règles de sécurité. La contrepartie est l’obligation de respecter lesdites règles.

Cette réciproque implique que le salarié ait connaissance des règles qu’il devra appliquer avant sa prise de poste. Cela peut se faire dans le cadre d’une formation spécifique ou par l’affichage des consignes de sécurité à tous les endroits du chantier où il sera jugé utile de les placarder notamment dans les véhicules, les lieux de travail ,etc.

Les règles doivent être accessibles et visibles par tous.

Si le salarié venait à manquer à son obligation de respecter les règles de sécurité et qu’un accident devait se produire, sa responsabilité pourrait être engagée. Une sanction disciplinaire voire pénale pourrait être prononcée à son encontre.

 

 

Les règles de sécurité : Prévenir les risques

 

Les risques sur un chantier peuvent être de différentes natures. Il peut s’agir entre autres d’une chute de plain pied ou en hauteur, des risques chimiques dus à l’utilisation de produits dangereux ou bien encore à cause du bruit.

Or, en matière de sécurité des salariés, le chef d’entreprise a une obligation de résultat. Il doit donc mettre en oeuvre une politique de prévention des risques efficace et respecter la réglementation en vigueur.

 

Les équipements de sécurité

 

Le port des équipements de sécurité adéquats au chantier en cours et au poste de chaque salarié est l’une des principales mesures de prévention des risques professionnels sur un chantier. L’entreprise doit fournir à chaque salarié les équipements dont il a besoin : casques, lunettes, protection auditive, gants, vêtements de protection, etc.

L’entreprise doit également équiper le chantier des protections nécessaires notamment en installant des panneaux de signalisation et des bandes de sécurité aux endroits stratégiques. De même, il convient de délimiter les lieux où les véhicules ne sont pas autorisés et des extincteurs doivent être mis à disposition par exemple.

 

regles-de-securite-chantier-salaries

Le plan de prévention

 

Le plan de prévention reprend toutes les règles de sécurité à appliquer dès lors qu’il y a co-activité sur le chantier. Établi par le coordonnateur SPS, le plan de prévention est un document qui formalise expressément les mesures générales et spécifiques de préventions des risques.

Il contient notamment les noms et les coordonnées de chaque entreprise, la nature et la date de leur intervention.

 

La fiche de produit de données sécurité

 

La fiche données de sécurité (FDS) a pour but de prévenir les risques chimiques sur un chantier. Elle est obligatoire dès que des substances et mélanges considérés comme dangereux pour la santé humaine ou l’environnement sont utilisés. Elle doit être transmise aux salariés qui manient ces produits.

Si le risque zéro n’existe pas, le respect des règles de sécurité sur un chantier est un préalable nécessaire pour prévenir la survenance d’accident. Cette attention particulière à porter sur leur application est donc l’affaire de tous.