Après la flambée des prix des matières premières, les professionnels du bâtiment font désormais face à d’importantes difficultés d’approvisionnement. A l’instar du président de la FFB, certains craignent même une pénurie de matériaux de construction qui pourrait conduire à un arrêt forcé des chantiers. Point de situation.

Avant la pénurie de matériaux de construction, l’envolée des prix

 

Depuis la fin de l’année 2020, les prix des matériaux de construction ne cessent d’augmenter. On constate ainsi que le prix de l’acier augmente de 15 à 20 % par mois. De manière générale, le cours des matériaux de construction connaît une hausse de de 20 à 50 %.

Cette envolée des prix a commencé par l’acier, mais elle s’est très vite étendue à d’autres matériaux comme le cuivre, le bois de construction, les plastiques ou encore le polyuréthane.

De plus, le Président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), Olivier Salleron, alertait sur la pénurie des matériaux de construction qui commence à retarder certains chantiers.

penurie-materiaux-construction-batiment

D’ici l’été, cette rupture des stocks pourrait conduire à l’arrêt de certains chantiers faute de matériaux pour poursuivre les travaux.

A ce jour, les difficultés d’approvisionnement concernent principalement la peinture, l’acier, le bois, le verre, les matériaux isolants, ainsi que le ciment et les plaques de plâtre.

Quels sont les facteurs à l’origine de cette pénurie de matériaux de construction ?

 

A l’origine de cette situation, on retrouve la crise sanitaire du Covid-19.

En effet, lors de la première vague de confinement au niveau mondial, la production de matériaux de construction a été extrêmement ralentie, voire totalement arrêtée.

Ensuite, l’activité a repris d’un coup partout en même temps, ce qui a provoqué une hausse importante de la demande alors même que l’offre s’est tarie.

En outre, le prix des transports a explosé, à l’instar du prix du fret qui a augmenté de 400 %.

Tout cela a mené les pays producteurs des matériaux de construction à satisfaire la demande en local, avant de répondre aux commandes à l’export. Or, à ce jour, un pays comme la France a énormément recours à l’importation dans ce domaine.

Enfin, concernant le bois, la décision des Etats-Unis de taxer le bois canadien a conduit les américains à acheter du bois en France. Cette hausse importante de la demande de bois intervient en même temps que la RE 2020 qui encourage l’utilisation des matériaux naturels tels que le bois. On peut donc craindre dans les mois à venir une hausse continue des prix, et des difficultés d’approvisionnement croissantes.

Les professionnels du secteur du bâtiment se mobilisent pour éviter la pénurie de matériaux de construction

 

penurie-materiaux-construction-btp

 

Face à cette flambée des prix des matériaux de construction, et à la menace d’une éventuelle pénurie, les professionnels du secteur du bâtiment alertent le gouvernement.

Par exemple, la FFB sollicite un gel des pénalités de retard lorsque celui-ci est dû à la pénurie de matériaux de construction dans la mesure où l’entreprise de construction n’est pas fautive. Cette mesure exceptionnelle avait déjà été décidée en 2020 du fait du confinement.

D’autre part, les syndicats comme le Secimpac et la Ficime, ainsi que les représentants des promoteurs immobiliers ont tenu des réunions, afin d’envisager les mesures à mettre en place pour gérer cette situation.

La crise étant mondiale, il est difficile d’avoir des perspectives claires à court, et peut-être même à moyen terme.

Cette situation inédite de pénurie de matériaux de construction inquiète les professionnels du bâtiment. Il faut dire que les risques sont bien réels entre baisse de rentabilité des chantiers et pénalités de retard, la reprise des chantiers post confinement n’est pas si simple que cela.