L’année 2020 aura décidément été particulière pour de nombreux secteurs d’activité, y compris le marché du logement neuf en France. Depuis plusieurs années la demande reste supérieure à l’offre. Ce qui amène à s’interroger sur la situation constatée à savoir une baisse du nombre de projets d’une part, et la hausse des prix d’autre part. Alors quelles perspectives peut-on attendre pour le marché du logement neuf en France en 2021 ?

 

Logements neufs en France : un nombre de projets en forte baisse

 

Le nombre de logements neufs en France a vocation à baisser. Si l’on peut affirmer une telle chose, c’est que deux grandes tendances se sont dégagées en 2020 et vont continuer à produire leurs effets en 2021.

D’une part, le nombre de mises en chantier a baissé et d’autre part, le nombre de permis de construire pour des logements neufs à littéralement chuté. Les chiffres suivant traduisent parfaitement ces tendances :

  • moins 6,9 % de mises en chantier en 2020 par rapport à 2019, soit 28 200 constructions initiées en moins ;
  • moins 14,7 % d’autorisations délivrées en 2020, ce qui correspond à 68 500 logements neufs prévus par rapport à l’année précédente.

Toutefois, au quatrième trimestre le nombre de permis de construire autorisés à augmenté de 15,8 % par rapport au troisième trimestre 2020. Une reprise peut donc être espérée dans les mois à venir.

 

marche-logement-neuf-2021-immeuble

 

Cette tendance baissière s’observe tout particulièrement en ce qui concerne les logements collectifs. Le nombre de logements neufs autorisés est de 181 200, ce qui représente une baisse de 20,7 % des autorisations. Le marché du logement neuf en maison individuelle quant à lui connaît une baisse de 9,4 %.

Les promoteurs immobiliers sont directement impactés par cette baisse du nombre de logements neufs à construire, d’autant qu’ils proposent principalement des appartements dans des logements collectifs. On estime ainsi que les ventes réalisées par les promoteurs ont chuté de 30 %.

Les logements neufs en résidence service enregistrent finalement une baisse moindre de 0,6 % sur la dernière année.

Les prix continuent d’augmenter sur le marché du logement neuf en France

 

Si le nombre de nouveaux logements baisse, les prix pratiqués sur le marché du logement neuf en France quant à eux ont au contraire tendance à augmenter.

On constate que le prix moyen d’un trois pièces, la surface de référence utilisée par les promoteurs immobiliers, a augmenté de 5,4 % en an. Il faut désormais compter un budget moyen de 295 887 € pour un T3 neuf en France.

Cette augmentation des prix du logement neuf en France s’observe partout sur le territoire national. L’offre se faisant rare, et les demandes de logements neufs ne ralentissant pas, les prix s’envolent.

En Ile-de-France, le seuil symbolique des 5 000 € du mètre carré est dépassé. En effet, pour un appartement neuf en VEFA, le prix moyen du mètre carré est de 5 200 €.

Les causes de la situation de 2020

 

La première cause qui vient à l’esprit quand on évoque l’année 2020, est la crise sanitaire de la Covid-19 et ses deux confinements. Il est vrai que cela a ralenti le marché du logement neuf en France. Mais ce n’est pas l’unique explication de la situation actuelle.

En effet, le marché du logement neuf avait déjà amorcé une baisse du nombre de projets courant 2019. Cela s’expliquait par l’approche des élections municipales. Les élus préférant ne pas statuer en attendant les résultats. Le report du second tour en 2020 n’a fait qu’accentuer ce phénomène déjà bien connu des promoteurs immobiliers.

On peut également citer parmi les causes de la situation actuelle du marché du logement neuf en France, les taux d’emprunts bancaires qui commencent à être revus à la hausse. Les prix des logements neufs augmentent et dans le même temps, il devient plus difficile d’emprunter pour acheter.

marche-logement-neuf-2021-construction

 

Les indicateurs à suivre en 2021 pour connaître les évolutions du marché du logement neuf

 

Au regard des tendances observées en 2020, certains indicateurs sont à suivre pour connaître les évolutions du marché du neuf en France en 2021. Nous pouvons citer par exemple :

  • la solvabilité ;
  • les financements accordés ;
  • les dispositifs de soutien mis en place ;
  • les impacts de la RE 2020.

 

Le marché du logement neuf en France connaît un ralentissement, car les projets devenus rares sont aussi plus chers. Cette hausse du coût du logement neuf risque d’être accentuée avec l’entrée en vigueur de la RE 2020 courant 2021, dont les exigences vont entraîner une augmentation des coûts de construction.