Saviez-vous qu’un bâtiment mal isolé consomme jusqu’à trois plus d’énergie ? Les conséquences sont nombreuses : hausse du budget énergétique du foyer, émission de gaz à effet de serre, etc. Pour lutter contre ce phénomène, il est essentiel de veiller à ce chaque bâtiment présente une isolation thermique efficace.

 

Isolation thermique du bâtiment : le principe

 

L’isolation thermique du bâtiment vise à créer une enveloppe autour de la construction afin de garantir aux occupants une température confortable sans avoir à consommer beaucoup d’énergie.

Cette technique doit protéger les habitants du froid l’hiver, et leur offrir une température suffisamment fraîche l’été.

L’objectif est donc de limiter les transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur en utilisant des matériaux isolants, et à terme avoir un bâtiment à énergie positive.

C’est pourquoi on parle de performance thermique.

 

Pourquoi isoler un bâtiment ?

 

Isoler thermiquement un bâtiment permet tout d’abord d’offrir un confort de vie à ses occupants puisque la température est maintenue à un niveau agréable.

Mais, l’isolation thermique permet aussi de limiter le gaspillage énergétique. En effet, cette technique permet de réduire la consommation d’énergie – que ce soit pour alimenter le chauffage ou la climatisation. Dès lors, l’isolation thermique permet de réduire les factures d’énergie et donc de réaliser des économies, mais aussi de réduire l’émission des gaz à effet de serre.

Veiller à isoler un bâtiment de manière efficace signifie donc s’inscrire dans la lutte contre le réchauffement climatique, et répondre ainsi au label bas carbone. Cela explique d’ailleurs les exigences en la matière depuis l’entrée en vigueur de la RT2012.

 

 

Les différentes solutions pour une isolation thermique du bâtiment efficace

 

Pour estimer la performance de l’isolation thermique, on utilise la résistance thermique comme unité de mesure. Il s’agit de la capacité d’un matériau à retenir la chaleur sur une surface donnée (m².K/W).

Elle est jugée efficace lorsque ce coefficient est supérieur à 4m².K/W.

Pour parvenir à un tel niveau d’isolation thermique, différents matériaux isolants et techniques peuvent être utilisés. Une attention particulière doit être portée aux ponts thermiques.

 

Les matériaux isolants

 

Il existe cinq grandes catégories de matériaux isolants thermiques :

  • les isolants minéraux comme la laine de verre ou la laine de roche ;
  • les isolants naturels qui peuvent être issus de la végétation (chanvre, fibre de bois,…) ou d’origine animale (laine de mouton, plumes de canard, etc.) ;
  • les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé ou extrudé ;
  • les isolants issus du recyclage à l’instar de la ouate de cellulose ou le textile recyclé ;
  • les isolants dits « nouvelle génération » comme le béton cellulaire, les panneaux isolants comme Ecap Nano ou le monomur.

Quel que soit le matériau utilisé, pour que l’isolation thermique soit efficace, elle doit être réalisée dans les règles de l’art c’est-à-dire conformément aux DTU applicables en la matière.

isolation-thermique-bâtiment-laine

Les techniques d’isolation thermique

 

Outre les différents matériaux isolants pouvant être utilisés pour améliorer la performance thermique du bâtiment, trois techniques sont susceptibles d’être utilisées :

 

L’isolation thermique par l’extérieur

 

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE consiste à envelopper la construction d’un matériau isolant en recouvrant les façades et éventuellement la toiture.

Ce procédé peut aussi bien être utilisé pour une construction neuve ou une rénovation.

L’ITE permet de supprimer une grande majorité des ponts thermiques sans réduire la surface habitable.

Toutefois, son coût est assez élevé et il est nécessaire de demander une autorisation pour réaliser les travaux.

 

L’isolation thermique par l’intérieur

 

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) nécessite d’installer le matériau isolation contre les murs intérieurs du bâtiment et/ou dans les combles.

L’isolation thermique est alors placée dans une cloison de doublage ou une contre-cloison.

Ainsi, l’ITI est la solution la plus facile à mettre en œuvre notamment dans une rénovation. Elle est souvent considérée comme la plus économique.

Pourtant, il ne faut pas oublier qu’une fois l’isolation thermique installée, il faudra refaire toute la décoration intérieure. De plus, elle empiète sur la surface à vivre.

 

L’isolation thermique répartie

 

L’isolation thermique répartie (ITR) se distingue des deux autres techniques, car elle consiste à utiliser un matériau aux propriétés isolantes pour construire le mur. Il ne s’agit donc plus d’habiller le mur d’un matériau isolant, mais de faire en sorte que le mur soit lui-même isolant.

Cette technique est donc possible uniquement sur les projets de construction.

Pour ce qui est du matériau utilisé, il peut s’agir de briques isolantes ou de blocs de parpaings isolants par exemple.

isolation-thermique-bâtiment-isolant

Zoom sur les ponts thermiques

 

Un pont thermique, c’est quoi ?

 

Les ponts thermiques correspondent aux surfaces non isolées thermiquement. Ils sont responsables de 5 à 25 % des déperditions de chaleur.

Pour éviter de créer des zones froides non étanches à l’air extérieur, il est nécessaire de surveiller certains points du bâtiment.

 

Les points à surveiller

 

Les ponts thermiques se situent principalement aux jonctions entre les parois verticales et horizontales. Ce sont par exemple les liaisons entre :

  • la façade et le plancher ;
  • la façade et le balcon ou la terrasse ;
  • la façade et l’encadrement de la baie vitrée ;
  • etc.

Le meilleur moyen de les détecter est de réaliser un diagnostic avant de procéder à l’isolation thermique.

L’isolation thermique du bâtiment est donc un levier pour lutter contre le réchauffement climatique, mais aussi pour réduire la consommation d’énergie des occupants. Les économies sur leur facture énergétique ne tarderont pas à se faire sentir. En fonction du projet, construction neuve ou rénovation, et des ponts thermiques détectés, vous pourrez déterminer le matériau isolant et la technique la mieux adaptée.

 

Share This