Les isolants thermiques permettent de limiter les transferts de chaleur de l’intérieur de l’habitation vers l’extérieur. Les fabricants sont à la recherche de solutions innovantes pour accroître la résistance thermique et donc les performances des matériaux isolants. C’est ainsi que les innovations en matière d’isolation thermique ont permis l’arrivée sur le marché des super isolants comme les panneaux d’isolation sous vide et l’aérogel.

 

L’émergence des super isolants

 

innovations-isolation-thermique-logement

 

Les exigences réglementaires en matière d’isolation thermique ont amené les professionnels à devoir augmenter l’épaisseur des isolants. La surface habitable s’en trouvant réduite d’autant, certains fabricants, ont cherché à faire preuve d’innovation. C’est ainsi que sont apparus les super isolants.

Contrairement à la classique laine minérale, les super isolants permettent d’isoler sur une petite épaisseur, tout en offrant de très bonnes performances. On estime d’ailleurs que les super isolants pourraient avoir un pouvoir isolant jusqu’à cinq fois supérieur que les matériaux traditionnels.

En effet, leur nanostructure particulièrement complexe est très poreuse ce qui accroît la conductivité thermique.

Dans la famille des super isolants, on retrouve principalement les panneaux d’isolation sous vide et l’aérogel.

 

Les panneaux d’isolation sous vide

 

innovations-isolation-thermique-piv

 

Le principe

 

Les panneaux d’isolation sous vide ou PIV sont constitués d’un noyau composé de silice entouré d’un film multicouche mis sous vide. Grâce à cette dépression, la chaleur ne peut pas circuler.

 

Les performances thermiques

 

Un panneau d’isolation sous vide a un coefficient de conductivité thermique de l’ordre de 0,006 W/m.K. Concrètement, un PIV de un centimètre d’épaisseur est tout aussi isolant que neuf centimètre de laine minérale.

Il est en principe perméable à l’eau mais il est cependant recommandé de poser un pare-vapeur.

A noter toutefois, la fabrication des panneaux d’isolation thermique consomme beaucoup d’énergie grise. Mais, son bilan énergétique est tellement positif que cela compense en partie cet inconvénient.

 

 

Le prix des panneaux isolants sous vide

 

En termes de prix, il faut compter entre 40 et 60 euros le mètre carré de panneau isolant sous vide. Ce super isolant est donc relativement cher par rapport à d’autres solutions.

 

L’aérogel

 

innovations-isolation-thermique-aerogel

 

Le principe

 

L’aérogel est un matériau isolant innovant dans la mesure où sa composition est tout à fait originale. En effet, il est majoritairement constitué d’air puisqu’il est composé de 90 % de pores. C’est cette structure extrêmement légère qui lui permet d’atteindre des performances incomparables en isolation thermique.

Sa formulation à base de dioxyde de silicium amorphe est cependant très chimique. Actuellement les recherches visent à atteindre les mêmes résultats avec des bio-aérogels.

 

Les performances thermiques

 

L’aérogel est un excellent isolant thermique et phonique.

A titre d’indication, son coefficient de conductivité thermique se situe aux alentours de 0,012 W/m.K. Soit une conductivité thermique inférieure à celle de l’air.

Trois fois plus isolant que la laine minérale, il résiste très bien aux très hautes températures et à la compression.

Tout cela avec une épaisseur deux fois moins importante qu’un isolant thermique traditionnel.

 

Le prix de l’isolation avec aérogel

 

Lorsque l’on sait qu’un kilogramme d’aérogel a un coût de production de 1800 euros, on comprend que le prix de vente qui est nécessairement plus cher, rende ce matériau inaccessible pour les particuliers qui souhaitent rénover leur maison ou leur appartement.

Mais des études en recherche et développement sont en cours pour réduire ce coût de fabrication afin de démocratiser ce super isolant.

 

Les principales innovations en matière d’isolation thermique sont les panneaux d’isolation sous vide et l’aérogel. Toutefois, si ces solutions offrent de très bons résultats en matière de performance thermique, elles consomment énormément d’énergie grise. C’est pourquoi les isolants biosourcés peuvent constituer une bonne alternative même s’ils sont plus épais.