Tout chantier connaît son lot d’imprévus. Bien que vous en ayez conscience en tant que professionnel du bâtiment, il n’en reste pas moins difficile de gérer les imprévus sur un chantier. Certains aléas sont plus courants que d’autres, pour y faire face le plus efficacement possible l’idéal reste de les anticiper.

 

Quels sont les aléas les plus courants sur les chantiers ?

 

Parmi les causes d’imprévus les plus souvent rencontrées sur les chantiers, on retrouve principalement :

  • les aléas climatiques ;
  • le vol de matériel ;
  • le vandalisme ;
  • les accidents de chantier ;
  • les démarches administratives qui prennent plus de temps que prévu.

S’ajoutent à cela des difficultés liées à l’organisation du travail notamment sur un espace réduit et à la mauvaise communication entre les intervenants.

 

 

Résultent de ces aléas des retards de livraison voire des pénalités de retard et des pertes financières. De même, la responsabilité des entreprises du bâtiment peut être mise en cause si un manquement aux obligations de sécurité était avéré.

L’image de l’entreprise peut donc être affectée de manière négative à cause des aléas rencontrés.

 

Faire face aux imprévus sur les chantiers

 

imprevus-chantier-accident

 

Pour éviter les conséquences néfastes des imprévus sur les chantiers, il est nécessaire d’y faire face efficacement.

La gestion d’un imprévu implique en premier lieu d’identifier la problématique le plus tôt possible. C’est pourquoi le suivi régulier du chantier est essentiel. Vous devez savoir exactement comment se déroule l’exécution des travaux et être au courant du moindre événement relevant d’un aléa. L’objectif est d’être le plus réactif possible.

Ensuite il faut analyser les causes et les conséquences de cet imprévu.

Vous pourrez ainsi déterminer si seuls les délais de livraison sont impactés ou si un surcoût est également à prévoir. Ce sera par exemple le cas si des travaux non prévus initialement doivent être réalisés.

L’analyse de l’événement vous permet d’anticiper sa survenance dans un prochain chantier et ainsi éviter d’en subir à nouveau les conséquences.

 

Anticiper : le meilleur moyen de gérer les imprévus sur les chantiers

 

imprevus-chantier-travail

 

Pour gérer les imprévus sur les chantiers de la meilleure façon possible, l’idéal est de les anticiper.

Ils ne pourront pas tous être évités, mais vous pouvez prévoir les mesures à prendre en cas de survenance afin que la prise en charge soit rapide et efficace.

Afin d’anticiper les imprévus sur vos chantiers, vous pouvez dès le commencement du projet établir un plan de contingence. Il permet d’identifier les aléas possibles et de mettre en place des mesures préventives pour les éviter au mieux.

Il peut être complété par un plan de gestion des risques, qui comme son nom l’indique, prévoit les actions à réaliser si un imprévu se produit.

De plus, la planification et l’organisation du chantier sont deux leviers efficaces pour gérer les imprévus. En mettant en place un calendrier d’intervention, vous allez pouvoir prévoir une marge suffisante pour éviter de prendre du retard sur la livraison du chantier même si vous rencontrez des imprévus. Ce calendrier doit tenir compte de l’intervention des sous-traitants mais aussi des délais de livraison des différents matériaux pour cadencer au mieux le chantier.

Pour vous aider à quantifier les ressources humaines et matérielles et à organiser leurs utilisations, vous pouvez vous aider de logiciels de gestion et suivi de chantier.

 

Chaque chantier doit supporter un certains nombre d’imprévus. Il est cependant possible d’en limiter les impacts en adoptant les bons réflexes. En effet, gérer les imprévus sur ses chantiers c’est avant tout les anticiper.