Transport, pollution, manque d’espace, les grandes villes doivent faire face à de nombreux défis. Les immeubles du futurs doivent être au service des citoyens mais aussi protéger activement l’environnement. C’est pourquoi les immeubles de demain seront sans aucun doutes écologiques. Des labels ont été mis en place comme le label RGE pour réaliser des économies d’énergie ou le label HQE, référence en matière de construction et de rénovation durables.

Nous vous présentons cinq projets surprenants d’immeubles écologiques.

 

Immeuble écologique du futur : quels défis ? 

 

Hypérion

 

Imaginez six tours-arbres hautes de trente-six étages. C’est le défi que s’est fixé Vincent Callebaut en Inde. Le projet Hypérion vise l’autosuffisance alimentaire et énergétique. Des logements et des bureaux y seront présents ainsi que des zones maraîchères. L’objectif est de revenir à une culture raisonnée et biologique en total contre pied de la culture très intensive accompagnée de l’usage de nombreux pesticides, pratiquée jusqu’à maintenant en Inde.

Avec sa création Hypérion, Vincent Callebaut a pour ambition la “renaturation urbaine” grâce à une éco-construction construite à la verticale.

 

 

 

Forêt verticale de Nanjing

 

Mené par l’architecte Stephano Boeri, le projet de forêt verticale à Nanjing en Chine, a pour objectif affiché d’améliorer la qualité de l’air en produisant un maximum d’oxygène, soit environ 16,5 tonnes par an. Les immeubles écologiques seront les supports pour la plantation des arbres. Ainsi, plus de huit cent arbres de différentes tailles et de différentes espèces seront positionnés en façade. De plus, les façades seront également recouvertes de plantes et d’arbustes afin de créer un massif de 4500 m² au total. La biodiversité est donc au centre du projet. La forêt de Nanjing, sera la première forêt verticale en Asie.

Les métropoles sont conscientes des nombreux changements climatiques et replacent l’arbre au cœur des projets urbains. La foresterie urbaine est un moyen pour atteindre les objectifs de développement durable au niveau local, dans les villes et les zones urbaines, et à l’échelle mondiale.

 

immeuble-ecologique-du-futur-verticale

 

Paris Smart City 2050

 

Projet d’anticipation, Paris Smart City 2050 est un autre projet géré par Vincent Callebaut. Sa volonté est de créer une capitale à énergie positive. C’est pourquoi, huit prototypes de tours ont été proposés pour permettre une réduction de l’émission de gaz à effet de serre jusqu’à 75 %.

La lutte contre le changement climatique passe alors par la construction de tours de différentes tailles afin d’éviter le phénomène d’îlot de chaleur urbain. La conception même du projet Paris Smart City 2050 intègre trois types d’énergies renouvelables dans chacune des huit tours et des règles de bioclimatiques.

Ce projet plus qu’innovant pour la capitale Française, s’est fixé huit objectifs :

  1. réduire l’empreinte écologique ;
  2. créer des emplois locaux ;
  3. recycler les déchets en circuit court et fermé ;
  4. protéger l’environnement local ;
  5. injecter un maximum d’oxygène ;
  6. réduire significativement l’utilisation de produits chimiques tels que les pesticides pour les cultures ;
  7. réintégrer la biodiversité.

Très ambitieux, le projet Paris Smart City 2050 donne espoir quant à l’avenir de la capitale en termes de protection de l’environnement et de mixité sociale.

 

 

L’Arboricole

 

Un projet immobilier capable de proposer une autonomie alimentaire et énergétique, telle est la promesse du projet Arboricole à Angers. Vincent Callebaut a participé au concours organisé par la ville d’Angers avec ce projet d’immeuble écologique. Pour y parvenir, l’architecte s’est allié au géant de la construction Bouygues Immobilier.

Le bâtiment intelligent a pour objectif d’adapter une ville historique aux changements climatiques et aux besoins des habitants.

Le concept imaginé par Vincent Callebaut relève de la biophilie serait en éponge et recouvert de plantes endémiques. Son empreinte carbone serait ainsi réduite au minimum tout en recyclant les déchets et en améliorant la vie des citoyens.

 

 

 

Heal-Berg

 

Amsterdam aura la chance d’accueillir l’immeuble écologique Heal-Berg qui sera capable de convertir le dioxyde de carbone en oxygène. Heal-Berg a donc pour volonté de dépolluer l’air.

Les architectes à la tête de ce projet surprenant sont Lucas Beltrame et Saba Nabavi Tafreshi. Ils ont imaginé un immeuble ressemblant à un iceberg construit en graphène qui pourra non seulement flotter mais créer sa propre énergie grâce à des éoliennes et à l’énergie osmotique (mélange d’eau salée et d’eau douce).

Les immeubles écologiques du futur sont la traduction d’une volonté et surtout d’un besoin de faire revenir la nature dans les villes. Terrasses, jardins, balcons tous les espaces doivent être exploités dans ce sens. A plus petite échelle, l’installation de panneaux solaires sur le toit d’un logement individuel ou la mise en place d’un système de récupération des eaux de pluie seront valorisés notamment lors de la mise en vente du bien immobilier.