Dans un projet de construction, la gestion de chantier est un aspect essentiel au bon déroulé des opérations. L’objectif affiché est de respecter les délais annoncés mais aussi le budget. On comprend dès lors que cette tâche n’est pas toujours aisée notamment sur les projets de grandes envergures. D’autant que la gestion de chantier fait appel à différents principes et acteurs, intervenant à chaque étape du projet de construction et implique un suivi rigoureux du planning et du budget.

 

 

La gestion de chantier, les principes et les acteurs

 

Par définition, un chantier est une opération complexe. Il est en effet essentiel, de pouvoir évaluer les moyens humains et matériels qu’il va falloir déployer pour réaliser la construction. De plus, comme toute entreprise, les professionnels du bâtiment sont à la recherche de leviers d’optimisation tant de la production que des coûts. Il faut vérifier la concordance des dépenses avec les prévisionnels à chaque étape du chantier. Tout comme il est nécessaire de contrôler le respect du planning, du cahier des charges, etc.

La gestion de chantier prend donc la forme d’un contrôle permanent. Cela implique également d’être en mesure de faire face aux divers imprévus qui ne manqueront pas d’apparaître au cours de l’exécution des travaux. Avant même de démarrer la réalisation du chantier, certaines étapes préliminaires doivent être réalisées comme la validation du financement, l’acquisition du terrain, le choix des sous-traitants, autorisations administratives …

 

La gestion de chantier fait intervenir plusieurs acteurs pour garantir la sécurité des intervenants mais aussi la qualité des travaux, nous pouvons citer :

  • le maître d’ouvrage qui planifie le chantier et le prépare ;
  • la maître d’oeuvre qui vérifie le bon respect du calendrier de chantier et du cahier des charges ;
  • l’entrepreneur qui a signé le contrat et donne les consignes au maître d’oeuvre ;
  • le coordinateur SPS qui veille à la sécurité sur le chantier ;
  • etc.

La gestion de chantier est donc une démarche qui s’inscrit durant toute la durée du projet de construction, de sa conception, à la livraison du chantier, en passant par l’exécution des travaux.

 

 

Gestion de chantier : la phase préparatoire

 

Pour que le chantier puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles, il doit être préparé correctement en amont. Pour cela, il doit être préparé d’un point de vue matériel et d’un point de vue administratif. Ainsi, avant de commencer le travaux, pensez à imprimer le devis qui est la base du projet validée par l’ensemble des parties.  Des logiciels sont à votre disposition pour vous aider à élaborer votre devis, découvrez les meilleurs logiciels de devis et facture en bâtiment.

Ensuite, il faut coordonner l’intervention des différents intervenants (dates et horaires d’actions des différents corps de métiers) et leur transmettre les plans. Dans la mesure du possible, prévenir le voisinage des nuisances sonores qui peuvent avoir lieu sur la période à venir peut être un bon point pour éviter les réclamations.

Concernant le chantier à proprement parlé, prévoir un lieu de stationnement pour les véhicules et un lieu de stockage du matériel est un préalable nécessaire. De même, pour préparer le chantier et pouvoir gérer les étapes suivantes de manière efficace, il faut déblayer le terrain, détruire les constructions précédentes qui pourraient déjà exister, clôturer le chantier, etc. Le but est de dégager et de sécuriser l’emprise.

 

gestion-de-chantier-preparation

 

L’exécution du chantier, les différentes étapes à suivre

 

En fonction de la nature du chantier, les étapes de l’exécution des travaux peuvent différer. Toutefois, certaines étapes sont communes à tous les chantiers :

  • les terrassements
  • l’enlèvement et le stockage éventuel de la terre
  • les fondations superficielles ou profondes
  • l’ouvrage en lui-même
  • les équipements

 

Certains chantiers, tels que les tunnels ou les ouvrages hydrauliques nécessitent des étapes très spécifiques à prévoir dans la planification du chantier mais aussi à contrôler au cours de la réalisation. Dans tous les cas, la communication entre les différents professionnels de la construction est primordiale. Il est en effet nécessaire d’informer très rapidement chacun des acteurs du moindre de changement. L’utilisation de plans détaillés voire d’une maquette numérique 3D peut vraiment être un atout. Dans le cadre de la gestion de chantier, le compte rendu joue un rôle important car il permet de centraliser les informations à chaque étape. De plus, certains éléments sont à prendre en compte comme le plan d’installation de chantier qui doit non seulement être complet, mais surtout lisible.

 

 

Le suivi du planning et du budget

 

Le planning de chantier sert à prévoir les différentes étapes du chantier, les différentes interventions, leur durée ainsi que les enchaînements. Ce planning des opérations a vocation à favoriser la fluidité des interventions sur le chantier afin de respecter les délais annoncés. En cas d’imprévus, il doit être réajuster pour réduire les impacts négatifs que cela pourrait engendrer notamment en termes de coûts. En effet, le suivi de chantier et le respect du budget font pleinement partie de la gestion de chantier. La comptabilité du chantier permet d’identifier les éventuels écarts entre le budget prévisionnel et le budget réel à un instant T du chantier. Son suivi permet aussi de pouvoir demander les versements d’acompte.

 

La gestion de chantier ne s’improvise pas. Il s’agit d’une véritable responsabilité qui doit prendre en considération les spécificités de chacune des étapes du chantier. Des formations sont ainsi dispensées et de nouvelles applications de gestion de chantier ont fait leur apparition sur le marché. Elles ont pour objectif de faciliter et de fiabiliser la gestion de chantier.