Le secteur de la construction est pleine transformation digitale. Le BIM fait partie des usages qui se répandent car il présente de nombreux avantages. La généralisation du BIM est même encouragée par le gouvernement comme le démontre le plan BIM 2022.

 

Qu’est-ce que le BIM ?

 

Le Building Information Modeling ou BIM est une méthode de travail collaborative ainsi qu’une technologie qui permet de réunir tous les intervenants d’un projet de construction autour d’une maquette numérique 3D.

Cette modélisation en trois dimensions du projet prend forme dès la conception et va prendre en compte l’ensemble du cycle de vie du bâtiment jusqu’à destruction, y compris le recyclage des matériaux.

 

generalisation-bim-maquette

 

Le BIM permet d’organiser le projet, d’informer les intervenants en temps réel des modifications apportées et de simuler le comportement des matériaux au cours du temps.

Utiliser dans le secteur du bâtiment, mais aussi des travaux publics et du génie civil, le BIM est une technologie qui ne cesse de progresser dans l’univers de la construction. Il permet en effet de centraliser toutes les données relatives à un projet, de maîtriser les coûts et les délais de livraison.

 

Pourquoi le BIM est-il plébiscité ? Les raisons de sa généralisation

 

La généralisation du BIM est assez inévitable. Il faut dire que cette nouvelle manière de travailler sur un projet de construction présente de nombreux avantages.

En effet, selon une étude reprise par la Ministre du Logement, Sonia Pinel, le BIM permettrait de réduire les coûts de construction de 35 € par mètre carré.

 

 

De plus, le BIM permet de visualiser en temps réel l’impact d’une modification apportée au projet, que ce soit en termes de coûts ou de sécurité. L’évaluation des risques est donc facilitée et plus fiable.

De même, la technologie BIM permet de s’assurer que le bâtiment ainsi construit respecte les normes environnementales. Il pourra aller plus loin en optimisant la consommation d’énergie, ou le système de chauffage et de climatisation.

Enfin, la communication entre les différents intervenants qui peuvent être très nombreux sur un projet de construction est facilitée. Chacun a accès à la dernière version de la maquette à tout moment et peut prendre connaissance du planning.

 

Généralisation du BIM : le plan BIM 2022

 

generalisation-bim-construction

 

Le plan BIM 2022 vise à généraliser l’utilisation du BIM pour les projets de construction d’ici 2022. Il résulte de la charte d’engagement volontaire de la filière qui comprend deux axes majeurs. D’une part, généraliser la commande en BIM, et d’autre part déployer le BIM dans les territoires.

Pour cela un plan d’action en huit points a été imaginé :

  1. Fiabiliser et sécuriser la commande et les contrats BIM ;
  2. Simplifier le contrôle et l’autocontrôle du projet ;
  3. Définir et assurer la prise en compte des besoins de la filière dans les travaux sur les normes BIM, les accélérer et faire converger ;
  4. Création de l’observatoire du BIM du secteur du bâtiment ;
  5. Développer les outils de montée en compétence accessibles au plus près des territoires ;
  6. Evaluer sa maturité en BIM et la faire reconnaître par tous ;
  7. Constituer un écosystème dynamique permettant à l’ensemble des acteurs d’échanger au niveau local ;
  8. Permettre aux acteurs de collaborer concrètement en BIM avec la plateforme publique KROQI et son écosystème d’outils simples et adaptés aux professionnels.

Lancé à la fin de l’année 2018, ce plan BIM 2022 est fortement encouragé par les pouvoirs publics qui ont octroyé une enveloppe de 10 millions d’euros pour la période 2019-2021.

 

La généralisation du BIM est amorcée et fortement encouragée par les pouvoirs publics. Il est vrai que ce mode de conception des ouvrages présente de nombreux avantages. Toutefois pour parvenir à une parfaite généralisation de l’utilisation du BIM, certains freins doivent être levés et cela passera par la formation des professionnels du bâtiment.

Share This