Selon une étude menée par Reed Exhibitions, suite aux restrictions imposées par la Covid-19, ¾ des visiteurs sont prêts à revenir sur les salons*. Mais ils sont aussi nombreux à penser que le numérique va jouer un rôle dans l’organisation des événements post Covid-19.

On le constate déjà sur les salons professionnels qui  parviennent à utiliser le digital à leur avantage. D’ailleurs, la digitalisation des salons ne vise pas à remplacer les événements physiques, mais à les compléter.

 

Les événements passent au tout-digital

 

L’évènementiel fait sans conteste partie des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire provoquée par la Covid-19 en 2020. Même une fois le premier confinement passé, respect des gestes barrières, et tout particulièrement de la distanciation sociale, restent de mise.

Dès lors, plutôt que d’annuler purement et simplement les différents événements prévus, le secteur s’est adapté pour proposer une nouvelle expérience aux exposants et aux visiteurs. Le tout-digital s’est alors imposé comme la solution idéale.

Cela n’a rien d’étonnant puisque le digital était déjà présent lors de la tenue de nombreux événements, comme les salons professionnels. La crise a cependant accéléré le phénomène.

 

Repenser entièrement l’événement et la stratégie de communication

 

digitalisation-des-salons-evenement

 

Toutefois, la digitalisation des salons a ses propres problématiques et contraintes. En effet, elle nécessite de repenser entièrement la façon de préparer l’évènement et surtout de nouer le contact avec les visiteurs virtuels.

En effet, sur un salon professionnel classique qui se tient en présentiel, tout est pensé de manière à améliorer l’expérience utilisateur pour capter son attention. Il s’avère que l’exercice est plus difficile pour un salon digital.

Par exemple, les événements récemment tenus n’ont pas fait l’unanimité. Organisateurs et participants constatant principalement des difficultés relationnelles.

On comprend alors qu’un simple live-streaming ne suffit pas à transformer un salon professionnel en évènement digital. Il faut aller bien plus loin en créant un salon virtuel qui se présente comme un salon traditionnel avec son espace d’accueil, les salles de conférence, le hall d’exposition, etc.

De plus, un important travail doit être fait concernant la stratégie de communication. Pour capter et retenir l’attention des visiteurs, il faut penser en amont au parcours du visiteur, mais aussi revoir les contenus. Ces derniers doivent être de grande qualité et synthétiques. Il est également recommandé de varier les formats en proposant des vidéos, des podcasts ainsi que d’autres contenus interactifs.

Des salons “augmentés” avec le digital

 

digitalisation-des-salons-virtuels

 

Finalement, la solution idéale n’est peut-être pas le tout digital mais les salons augmentés.

Nous pensons que le salon professionnel physique est devenu indissociable de sa version virtuelle. Mais nous pensons également que le digital n’a pas vocation à remplacer le l’évènement physique. Au contraire, il le complète.

L’idée est d’exploiter le format digital avant, pendant et après le salon professionnel, afin de prolonger l’expérience.

Le salon professionnel devient alors un média à part entière grâce à la publication de contenus réguliers en amont de l’événement mais aussi après. Il peut s’agir par exemple de :

  • articles de blog ;
  • épisodes de podcast ;
  • webinaires ;
  • etc.

Mais il s’agit aussi de mise en relation “one-to-one” dans un dispositif “one-to-many”.

En animant ainsi la communauté qui se ressemble autour de l’événement, les exposants bénéficient d’une puissance de communication encore plus importante. Dès lors, les opportunités de business avec de nouveaux prospects sont plus nombreuses, et la fidélisation des clients facilitée.

Le salon professionnel est en train de se réinventer. La digitalisation des salons permet de proposer une nouvelle expérience en la redynamisant. Toutefois, il faut parvenir à adopter les codes de cette transformation. Nous sommes persuadés, que le digital doit être un levier de flexibilité pour les salons professionnels physiques.

* Reed Exhibitions : Baromètre COVID-19 sur 2 863 exposants et 9 270 visiteurs.