Pour construire des Bâtiments à Energie Positive (Bepos), la recette est relativement simple : isoler plus pour diminuer les consommations de chauffage, adopter des protections solaires efficaces pour réduire les consommations de rafraîchissement, bien ventiler pour garantir hygiène et confort, mettre en œuvre des solutions de chauffage, de rafraîchissement, de production d’eau chaude sanitaire et de ventilation efficaces, produire de l’énergie sur site.

Le livre blanc « Construire Bepos : les solutions pour isoler plus, consommer moins et produire l’énergie sur site » propose un panorama des solutions les plus prometteuses présentées par les exposants de la dernière édition des salons Batimat et Interclima. L’événement réunit tous les deux ans l’ensemble des acteurs du bâtiment, sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, dans un même lieu d’échange et de démonstration.

 

 

Isoler plus : parmi les solutions les plus innovantes, on trouvait sur Batimat un mur porteur à énergie positive en matériaux composites. C‘est un système constructif à hautes performances énergétiques, utilisé comme mur porteur, plancher ou couverture. Il assure les fonctions complètes de structure et d’enveloppe du bâtiment, intégrant tous les équipements techniques actifs ou non. On trouvait également un panneau isolant semi-fini en usine – membrane transpirante et une armature en fibre de verre, le tout ragréé et donc prêt à poser sur chantier.

Renforcer la protection solaire : comment réduire les besoins de rafraîchissement sans accroître sa consommation d’énergie ? Un exposant de Batimat innovait cette année avec la présentation d’un volet roulant à alimentation solaire, motorisation et commande radio, parfaitement autonome.

 

batiment-energie-positive-principe

 

Produire l’énergie sur site : si le photovoltaïque est la solution privilégiée pour générer l’énergie des bâtiments positifs, comment s’intègre-t-elle dans ces derniers ? Plusieurs solutions font preuve de beaucoup de créativité et ont marqué Batimat 2019. C’est le cas notamment de tuiles photovoltaïques en terre cuite, ou de façades permettant de transformer le vent, la pluie et le bruit en électricité. Deux tendances ont par ailleurs émergé de l’observation des solutions présentées sur Batimat pour le Bepos : rendre les équipements autonomes, individuellement, ou proposer des solutions globales et intégrées.

Cette dernière approche était également perceptible sur Interclima où l’on trouvait également des solutions packagées pour le Bepos : panneaux photovoltaïques, onduleurs, stockage d’électricité, pompes à chaleur, etc. Ces offres ne se limitent pas au résidentiel et certaines solutions spécifiques au tertiaire favorisent notamment le développement de l’autoconsommation.

Pour explorer davantage ces solutions, et biens d’autres, et découvrir les acteurs innovants qui les proposent, téléchargez le livre blanc « Construire Bepos : les solutions pour isoler plus, consommer moins et produire de l’énergie sur site ».

Share This