La prochaine règlementation RE2020 sur la construction neuve introduit pour la première fois l’idée de réduction de l’empreinte carbone, voire de la neutralité environnementale des bâtiments. Le texte de cette réglementation, les niveaux de performance à atteindre et la méthode de calcul ne sont pas encore connus et font toujours l’objet d’âpres débats. En revanche, la direction générale que doit prendre le monde de la construction est clairement tracée.

Afin de se préparer au mieux à la RE2020 et aux changements de pratiques et de conception induits par ce document, il convient de connaître les offres et services qui existent dès aujourd’hui pour la réduction des émissions de carbone. Lors du salon Batimat 2019, de nombreux exposants proposaient des solutions, toujours partielles, mais qui, réunies dans un ouvrage, permettent une réduction très significative de l’empreinte environnementale des bâtiments.

 

 

Le livre blanc « Construction et carbone : réduire l’empreinte environnementale des bâtiments » propose un panorama des solutions disponibles ou en développement présentées par les exposants de la dernière édition du salon Batimat. L’événement réuni tous les deux ans l’ensemble des acteurs du bâtiment, sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, dans un même lieu d’échange et de démonstration.

 

label-bas-carbone-energie

 

Quels sont les logiciels de calculs disponibles et conformes à la réglementation française, et comment fonctionnent-ils ? Trois éditeurs proposaient sur le hall 5A de Batimat 2019 des solutions prêtes et indispensables au calcul E+C-. S’ils fonctionnent à partir des FDES, les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire, comment ces dernières sont-elles complétées ? On constate effectivement que le nombre de FDES sur les produits de construction sont encore trop peu nombreuses. Pour y remédier, des configurateurs de FDES apparaissent : ce sont des programmes informatiques, capables de paramétrer des FDES pour des familles de produits précises et donc de renseigner les données nécessaires à un calcul d’ACV au sens de l’expérimentation E+C- et de la future RE2020. Le livre blanc cite notamment l’un des exposants rencontrés en 2019 qui développe ce type de logiciel et propose même de les tester depuis son site.

Au-delà de la conception, la réduction des émissions de carbone dans la construction et les bâtiments passe par la sélection de matériaux qui permettent, directement ou indirectement, de réduire l’empreinte carbone, par exemple en renforçant l’isolation thermique du bâtiment et ainsi réduire sa consommation, lorsque c’est le cas, d’énergies émettrices de CO2.

Enfin, le réemploi des matériaux est l’une des pistes les plus prometteuses de la construction pour atteindre ses objectifs de réduction des émissions. Il s’agit de réutiliser des matériaux issus de la déconstruction des bâtiments, ou en provenance d’un autre secteur économique, par exemple de l’automobile. Dans ce livre blanc, nous vous proposons plusieurs exemples de réemploi de matériaux illustrés par les produits de marques présentes lors de la dernière édition de Batimat.

Pour en savoir plus sur les logiciels et pratiques pour accélérer la réduction des émissions de la construction et du bâtiment, téléchargez le livre blanc « Construction et carbone : réduire l’empreinte environnementale des bâtiments »