Comment appliquer le BIM dans un projet de construction ?

Le BIM s’inscrit dans une démarche de standardisation des données collectées au sein d’outils informatiques accessibles à tous les professionnels et les parties prenantes intervenant sur un projet de construction. Afin de tout savoir sur le BIM et de bénéficier pleinement de son potentiel, il est essentiel de comprendre son fonctionnement et de choisir les bons logiciels adaptés au processus de construction BIM.

En effet, que ce soit dans le cadre de la conception assistée par ordinateur (CAO), de la modélisation 3D ou de la standardisation des données échangées, il est essentiel d’utiliser des outils informatiques adaptés à la méthodologie BIM. Voici une présentation des principaux outils indispensables pour utiliser le BIM.

Comment utiliser le BIM ?-1

Comment choisir un logiciel BIM

Le BIM représente une technologie, mais aussi, et avant tout, une méthodologie. Par conséquent, pour utiliser le BIM vous devez avoir à votre disposition différents outils informatiques tels qu’un logiciel de modélisation BIM. Quel logiciel choisir pour le BIM ? Un logiciel BIM correspond à un programme informatique avancé qui permet un partage de données standardisées sous le format IFC afin de parvenir à la création d’une maquette numérique. Vous pouvez retrouver des logiciels BIM gratuits ou payants. Votre choix dépend des fonctionnalités avancées que vous souhaitez utiliser dans le cadre d’un projet de construction. 

Pour une utilisation professionnelle, il est conseillé de s’orienter vers des logiciels BIM connus ayant des avis positifs par les utilisateurs ayant déjà utilisé ce type de logiciel. A noter que pour des fonctionnalités avancées permettant de bénéficier de tous les avantages de la méthodologie BIM, il sera bien souvent essentiel de s’orienter vers un logiciel payant.

Pour faire le bon choix d’un logiciel BIM, les critères essentiels à prendre en compte sont :

  • l’interopérabilité du logiciel avec la possibilité d’échanger des données informatiques standardisées sous le format numérique IFC;
  • les fonctionnalités avancées proposées par le logiciel vous permettant de réaliser une maquette numérique répondant en tous points à vos attentes;
  • le matériel informatique nécessaire au bon fonctionnement du logiciel BIM;
  • la compatibilité du logiciel BIM avec d’autres outils informatiques tels qu’une plateforme collaborative BIM;
  • la difficulté d’utilisation du logiciel BIM demandant pour certains logiciels plusieurs jours de formation;
  • le prix d’achat du logiciel et le mode de paiement proposé (licence ou abonnement).

Au vu de tous ces critères, il s’avère donc essentiel de prendre le temps de choisir son logiciel BIM qui représente un investissement important. A noter qu’un logiciel BIM consciencieusement choisi permet d’optimiser le temps et les coûts de conception et de construction d’un bâtiment.

Quels sont les critères pour choisir une plateforme collaborative BIM ?

Tout comme pour les logiciels BIM, vous pouvez retrouver un large choix de plateformes collaboratives BIM. Vous pouvez faire un passage en revue des plateformes collaboratives BIM. Pour vous aider dans cette tâche, il peut être opportun de se concentrer sur les critères essentiels.

Pour rappel, une plateforme collaborative BIM représente une plateforme numérique sur laquelle les différents professionnels et acteurs du projet de construction pourront échanger des données et des points de vue inhérents à la conception et la construction du bâtiment. Par conséquent, une plateforme collaborative BIM doit être facilement accessible et régulièrement mise à jour.

Une fois ce petit rappel effectué, il sera plus facile d’établir les critères essentiels devant être respectés par la plateforme collaborative BIM choisie. Ainsi, une plateforme collaborative BIM doit permettre :

  • un accès facilité à tous les acteurs du projet;
  • une confidentialité et une sécurisation des conversations et des données échangées sur la plateforme;
  • une traçabilité et une chronologie des conversations et des informations partagées sur la plateforme afin de connaître précisément l’auteur à l’origine de ce partage ainsi que la date et l’heure du partage;
  • l’hébergement d’un certain nombre de données avec la prise en charge de plusieurs formats numériques permettant une standardisation des informations échangées.

En outre, il est essentiel que la plateforme soit facile d’utilisation et permette une utilisation mobile afin que chaque utilisateur de la plateforme BIM puisse utiliser correctement toutes ses fonctionnalités.

Comment utiliser le BIM ?-2

A quoi correspond l’OpenBIM ?

L’OpenBIM fait également partie de la terminologie très souvent utilisée dans la méthodologie BIM. Mais qu’est-ce que l’OpenBIM ? L’OpenBIM correspond à l’approche de la méthodologie BIM basée sur le travail collaboratif pour la conception de bâtiments. Il s’agit donc d’un concept de travail collaboratif utilisé dans bon nombre de logiciels BIM.

L’OpenBIM représente donc plus précisément un programme d’interopérabilité accessible aux parties prenantes d’un projet de construction. L’objectif ici est le partage de données avec une terminologie standardisée compréhensible par tous les corps de métier dans le bâtiment et les personnes externes aux professions dans le BTP. Les données et les informations partagées dans une approche OpenBIM sont donc normées et standardisées sous le format IFC.

Les différents logiciels qui sont utilisés par les professionnels dans le bâtiment tels que les architectes peuvent produire des données non standardisées. Ces données une fois recueillies dans ce programme d’interopérabilité seront regroupées sous un format numérique standardisé et normé pouvant être utilisé pour tous les corps de métier et ceci même à l’international.

Ainsi les logiciels adoptant l’approche OpenBIM permettent la réalisation de maquettes numériques détaillées et standardisées afin d’être compréhensibles par tous les acteurs du projet de construction. Plusieurs avantages découlent de l’utilisation de logiciels OpenBIM tels que :

  • la coordination entre les différents professionnels du bâtiment intervenant sur le projet de conception et de construction de l’infrastructure limitant ainsi le risque de conflits et d’erreurs d’interprétation;
  • une analyse plus détaillée des performances énergétiques du bâtiment, du respect des normes de sécurité et d’accessibilité et une réduction des coûts de construction;
  • la production de maquettes numériques pouvant être soumises directement aux services publics en vue de demander les autorisations nécessaires pour la construction telles que le permis de construire;
  • etc.

L’OpenBIM permet donc de prendre en considération le besoin essentiel de communiquer dans des terminologies standardisées et compréhensibles de tous. L’objectif ici est de faire avancer un projet de construction en limitant la marge d’erreur et le risque de dépassement du délai concernant les travaux de construction.

Comment réaliser un plan 3D d’un bâtiment ?

Le BIM repose notamment sur la réalisation de maquettes numériques en 3D. La maquette numérique permet une visualisation claire et précise de la conception et de la construction à venir d’un bâtiment.

Par conséquent, il est indispensable au sein d’un projet de construction d’une infrastructure de maîtriser la technique de modélisation d’un immeuble. Comment modélise-t-on un immeuble en 3D ? Créer une maquette numérique d’une infrastructure ne s’improvise pas. Il est essentiel d’avoir dans son équipe un ou plusieurs professionnels spécialisés dans la modélisation.

Sans entrer dans les détails les plus techniques de la modélisation, les principales étapes à réaliser pour obtenir une maquette numérique sont :

  • la création des plans au sol en veillant à respecter chaque surface au sol et chaque délimitation des pièces;
  • la modélisation du squelette du bâtiment avec la création des murs extérieurs, des différents étages comprenant les portes et fenêtres et les éventuelles terrasses ou balcons;
  • la modélisation des murs intérieurs de la bâtisse avec la création des ouvertures telles que les portes;
  • l’habillage du bâtiment en y appliquant des textures permettant de représenter les divers matériaux utilisés pour la construction du bâtiment;
  • l’intégration de possibles éléments de décoration afin d’avoir une projection finale du projet de construction;
  • l’intégration du modèle 3D dans son environnement.

A noter que pour effectuer la modélisation d’une infrastructure, il est bien évidemment essentiel d’utiliser des logiciels 3D d’architecture.

Pour bénéficier de toute la technologie BIM, le logiciel 3D devra également être compatible BIM. Cela permettra notamment à tous les acteurs intervenant dans la conception de l’infrastructure de prendre connaissance de l’évolution de la maquette numérique en temps réel et de proposer si besoin des modifications.

En outre, avec le BIM la réalisation de la maquette numérique permettra également d’anticiper le placement des différents engins de chantier par rapport à l’avancement des travaux. En effet, la modélisation de l’infrastructure permettra de prévoir l’espace disponible pour le placement d’une grue, des échafaudages, etc., afin d’optimiser au mieux les délais concernant la réalisation des travaux.

Par conséquent, la modélisation d’un immeuble en 3D avec une méthodologie BIM permet également de veiller au bon déroulement des travaux et à la sécurité des ouvriers présents sur le chantier. Le BIM permet ainsi à cette étape de prendre en compte tous les aspects de la conception et de la construction d’un bâtiment.

Nous vous recommandons ces autres pages :