A compter de la fin d’année 2020, le BEPOS deviendra le standard pour les constructions neuves. Etes-vous au point sur ce concept d’architecture écologique ? La notion de bâtiment à énergie positive n’est pas toujours si simple à définir. La loi est venue éclaircir plusieurs points notamment les critères pris en compte pour obtenir la labellisation BEPOS.

 

BEPOS : Définition

 

Un bâtiment à énergie positive ou BEPOS est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son propre fonctionnement.

En principe, on évalue cette différence sur une période d’un an.

Toutefois, l’énergie grise, c’est-à-dire l’énergie consommée pour la conception et la construction du bâtiment, n’est pas prise en compte.

Seule l’énergie produite et consommée une fois le bâtiment construit est retenue dans le calcul.

 

Que prévoit la loi ?

 

bepos-energie

 

Conformément à la loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte, un arrêté du 1er septembre 2017 prévoit que les constructions neuves de l’Etat et des collectivités territoriales devront répondre aux caractéristiques d’un BEPOS dès 2018.

Ainsi, depuis 2018, les bâtiments publics neufs doivent faire preuve d’exemplarité en affichant :

  • une faible consommation d’énergie non renouvelable ;
  • une importante production d’énergie renouvelable ;
  • une faible empreinte carbone.

Concernant les bâtiments privés, c’est la RT2020 qui généralise la construction de BEPOS. Rappelons que la réglementation thermique est un référentiel de normes qui s’impose aux professionnels du bâtiment pour toutes les constructions neuves.

A compter de la fin de l’année 2020, la RT2012 va laisser place à la RT2020 qui est encore plus exigeante en matière de performance énergétique.

En effet, « Toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2020 présentent, sauf exception, une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions, et notamment le bois-énergie. ».

 

Quels sont les objectifs visés avec le BEPOS ?

 

Si le BEPOS a été choisi pour devenir la nouvelle norme de construction, ce n’est pas un hasard.

Le BEPOS répond à six objectifs majeurs :

  1. maîtriser les consommations d’énergie pour les cinq usages de la réglementation thermique (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation, éclairage et systèmes auxiliaires) ;
  2. maîtriser la consommation énergétique pour tous les autres usages locaux ;
  3. exploiter les énergies renouvelables ;
  4. développer un environnement le plus sûr possible et doté d’un haut niveau de confort ;
  5. favoriser le comportement écoresponsable des utilisateurs ;
  6. réduire les dépenses d’énergie au strict nécessaire.

 

Comment construire un bâtiment à énergie positive ?

 

bepos-construction

 

Pour parvenir à construire un BEPOS, il faut penser dès le début du projet à trouver le juste équilibre entre consommation et production d’énergie.

C’est pourquoi la conception du bâtiment selon une architecture bioclimatique est essentielle. Cette méthode permet de prendre en compte la disposition du terrain et l’orientation du bâtiment pour bénéficier au maximum de la chaleur et de la lumière naturelle du soleil.

Il est également nécessaire de choisir des équipements et des matériaux performants.

Ainsi, l’isolation doit permettre de supprimer tous les ponts thermiques afin de garantir une parfaite étanchéité à l’air. De même, pour l’éclairage, les LEDs sont à privilégier. Pour les équipements électroménagers, seuls des équipements de classe A devront être installés.

Si le BEPOS doit permettre de réduire la consommation d’énergie, il doit également en produire. Il doit donc être équipé d’un système de production locale d’énergie. Celui-ci peut être électrique (panneaux solaires photovoltaïques ou micro-éolien) ou thermique (panneaux solaires thermiques).

Autre point important dans un bâtiment à énergie positive, la participation active des habitants. Certes ce critère n’est pas de la responsabilité du maître d’œuvre ou de l’architecte, mais ils doivent tout faire pour faciliter l’adoption des gestes éco responsables par les occupants des lieux. Par exemple, un système de récupération des eaux de pluie peut être installé ou un système d’épuration par lagunage prévu.

 

Comment obtenir le label BEPOS ?

 

Pour certifier qu’un bâtiment est bien un BEPOS, vous pouvez le faire labelliser.

Il existe deux labels principaux en la matière :

  • le label E+C- créé en 2017 pour amorcer la généralisation des BEPOS. Il prend en compte le bilan BEPOS (différence entre production et consommation d’énergie) et l’Eges (quantité d’émissions de gaz à effet de serre) ;
  • le label Effinergie 2017 est délivré par les organismes certificateurs Céquami, Prestaterre, Promotelec, Cerqual, Certivea. Il reprend les critères du label E+C- ainsi que son propre référentiel.

 

Construire un BEPOS représente certes un investissement, mais il est rentabilisé par les économies réalisées sur les factures d’énergie. De plus, l’avantage écologique est indéniable. C’est pourquoi en matière de construction, le bâtiment à énergie positive deviendra la norme dès cette fin d’année 2020.

Share This