« Tout le monde aspire à vivre mieux et habiter mieux » selon Guillaume Loizeaud directeur de Batimat et du Mondial du Bâtiment. Regard sur l’Architecture est né de l’intention de valoriser toutes les formes de pensées ou réalisations innovantes du bâtiment et de l’architecture, parce qu’à chaque fois qu’un bâtiment est mieux conçu et réalisé, on y habite mieux. Valoriser, rassembler et connecter les innovateurs de la filière du bâtiment et de l’architecture, accélérer la diffusion de l’innovation sous toutes ses formes, telle est la vocation de Batimat. Retrouvez les meilleurs extraits de Regard sur l’Architecture, organisé autour de 3 verbes clés EXPERIMENTER, HUMANISER, EQUILIBRER comme des symboles de la nouvelle architecture.

 

 

Et si l’éphémère était une stratégie durable ?

 

Quand l’architecte doit composer avec l’existant ou faire dans l’urgence, il explore des réponses qui ne sont pas toutes faites, trouve des solutions innovantes, expérimente des modularités, crée la surprise.

Dans cette première partie nous vous dévoilons tous les projets misent en œuvre par la ville de Paris en terme de logements éphémères. Comment et avec qui ont–ils réussi à mettre en place des infrastructures pour accueillir dignement des centaines de migrants. Quels sont les résultats de cette expérimentation.

 

 

Réhabiliter pour humaniser

 

Dans les années 60, à l’époque de leur construction, les bâtiments HLM représentent la modernité conquérante. Mais au fil du temps, les cités HLM deviennent des repoussoirs, symboles d’insécurité, de pauvreté et de relégation.

Vous découvrirez à travers notre cahier de tendances comment les logements sociaux de la tour Bois-le-Prêtre à Paris et le quartier Grand Parc à Bordeaux redeviennent désirables grâce à 3 architectes : Frédéric Druot, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Dont le but est d’offrir un mieux-être aux usagers et contribuer à humaniser leurs vies. Quelles ont été les modifications apportées à ces logements et qu’en disent les habitants ?

 

architecture

 

Pour une architecture harmonieuse

 

Architecture passive, énergies renouvelables, biomimétisme s’unissent pour réduire notre impact sur Terre. Quand la nature rencontre la technologie.

« Au 20e siècle, on croyait en l’idée que les bâtiments devaient être avant tout fonctionnels. Au 21e siècle, au contraire, c’est le fonctionnalisme qui suit la nature : la forme des bâtiments devient évidente, douce et organique. L’architecture n’est plus le fruit de notre décision, mais bien dictée par la nature. » Kengo Kuma, architecte de l’îlot Hikari à Lyon.
En quoi cette architecture répond-elle aux préoccupations environnementales d’aujourd’hui ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir à travers notre cahier de tendances.
Focus sur l’architecte Kengo Kuma et ces 3 bâtiments intelligents qui regroupent commerces, bureaux et logements.

L’architecture harmonieuse nous invite à privilégier les lignes épurées, les matériaux bruts. Elle suit la nature et s’en inspire pour mieux préserver notre environnement. Elle nous place devant l’exigence.

 

Nous espérons que notre article vous a donné envie d’en savoir plus et que notre cahier de tendances vous sera utile. N’hésitez pas à partager ceci à votre communauté.

 

Share This